« 

Rencontrer

Nous avons réussi à tellement occuper le temps, à le remplir, à le surcharger,
qu’il n’en reste plus ou si peu pour ce qui compte vraiment.
A cause du travail, à cause des délais à tenir, à cause des autres qui attendent, on a toujours une bonne raison pour dire qu’on n’a pas le temps.
A force de vouloir gagner du temps, de vouloir toujours en faire plus,
on finit par passer à côté de ce qui est vraiment important.
on ne finit pas par perdre son temps, par gâcher son temps.
Alors, pourquoi, aujourd’hui, demain, et peut-être encore après,
ne pas prendre un peu de temps pour soi, pour nous,
et oublier, pour un temps, le quotidien de nos vies ?

Prendre du temps pour marcher…
Oublier la vitesse et se mettre en marche, à quatre à l’heure.
N’avoir avec soi que le strict nécessaire et se décharger du superflu.
Eprouver la fatigue, un pas après l’autre, à son rythme, à la force de ses moyens.
Faire une halte et savourer la fraîcheur de l’eau qui désaltère, avant de repartir.
S’arrêter enfin à l’étape, un peu fatigué, mais satisfait du chemin parcouru.

Prendre du temps pour écouter et rencontrer…
Du temps pour écouter le silence.
Percevoir des bruits oubliés : le chant d’un oiseau, le murmure du vent dans les branches, le ruissellement de l’eau sur les galets.
Du temps pour  rencontrer l’autre. Cheminer à ses côtés, peut être sans rien dire.
Savoir seulement qu’il est là et que c’est bien de marcher ensemble.
Savoir aussi l’écouter, échanger, se confier, le réconforter, le connaître, l’apprécier….

Prendre du temps pour contempler et prier…
Savoir s’arrêter et contempler un paysage, une fleur sur le bord du chemin.
Savoir admirer les couleurs des rayons du soleil au travers des nuages, les ondulations d’un champ de blé sous la bise, l’éclat lumineux du colza en fleur.
Et savoir dire merci à CELUI qui nous permet d’en profiter.
Prendre le temps de pousser la porte de la petite chapelle isolée, et y prier…
CELUI qu’on a un peu délaissé et qu’on n’a plus le temps de venir rencontrer.

retour  CHEMINER AVEC

pèlerinage du 22 au 25 mai